Jachère

Nos précieux sites côtiers

Nous traitons nos précieux sites côtiers comme un fermier consciencieux traiterait chacune de ses terres. Notre politique de mise en jachère repose sur l’optimisation de l’état des fonds marins et de l’environnement aquatique de nos sites. La SEPA (Scottish Environment Protection Agency) nous a évalués en 2016 et 2017 et tous nos sites sont classés en très bon état.

Nos sites avaient été « mis en jachère » lorsque nous avons commencé nos activités en 1999. En 2014-2015, nous avons passé en revue les avantages de cette pratique pour déterminer si nous pouvions les améliorer davantage. Certains de nos sites sont plus exposés que d’autres durant l’hiver, ce qui s’avère plus difficile tant pour notre équipe que pour le poisson. D’autres sites sont plus abrités avec un courant fort et sont donc meilleurs pour l’élevage de poissons de deuxième année.

Nous avons examiné les durées de jachère sur nos sites à Sutherland afin de refléter les changements de température et de conditions. Nous avons maintenant développé une stratégie plus adaptée (plutôt que la mise en jachère de chaque site pendant une année sur trois) basée sur les conditions du site. Cela signifie que sur une période de trois ans, la plupart des sites seront mis en jachère de cinq à douze mois selon les conditions du site.

Le travail des éleveurs est de réagir aux changements importants de notre élevage. Cela peut-être, par exemple, la hausse de la température de l’eau ou bien l’amélioration du taux de croissance dû à l’amélioration de l’élevage et du bien-être des poissons. Loch Duart doit répondre à des évènements aujourd’hui en 2018 jamais rencontrés avant quand la société fut créée en 1999. Notre changement de mise en jachère s’est fait après consultation avec les organismes de conservation et les autorités. Nous croyons que nous pouvons toujours produire la même quantité de saumon tout en utilisant moins nos sites. Cette stratégie sera meilleure pour le poisson, meilleure pour notre équipe et meilleure pour l’environnement.